Cours de bonheur

Le cours de bonheur

Lors d’une de ses conférences, Florence Servan Schreiber nous a donné un cours de bonheur.
Des pistes de psychologie positive à utiliser sans modération!

Ouais, je sors de mon cours de bonheur là. Oui, un cours de bonheur. Genre c’est une matière comme les maths. Et ce cours était dispensé par une prof exceptionnelle.
Drôle, intelligente et spécialisée. Cette prof c’était Florence Servan Schreiber.

Conférence de bonheur de Florence Servan Shreiber
Conférence de bonheur de Florence Servan Shreiber

En conférence ce jour là au salon du bien-être à Tarbes, une petite dame, tout sourire, débarque sur la scène et nous embarque dans l’univers qu’elle n’a de cesse d’étudier : la psychologie positive.

Le bonheur c’est pour tout le monde?

Oui, alors, je vous vois arriver. Gnagnagna, penser positif, garder le sourire quoiqu’il se passe, dire oui aux soucis, heu, hein, c’est pas donné à tout le monde.
Et vous auriez raison.
Premier postulat donné par Florence Servan Schreiber, le bonheur dépend à 50% de votre caryotype.
Aïe.
Si vous êtes une pluie de jérémiades façon météo bretonne, ce n’est pas de votre faute, c’est les gènes.

50% du bonheur est inscrit dans notre génétique
Les gènes du bonheur

Sauf que, notre prof de bonheur du jour n’est pas un Bisounours de base. Elle sait que la vie nous « envoie des bus », et souvent en pleine tête.
Et que là, prof du bonheur ou pas, ça fait mal.

Si les gènes n’aident pas à recevoir les bus en souriant, on peut compter sur le reste du calcul. Les 50 autre pour cent.
Vous avez bien suivi, on n’a parlé que de 50% des origines du bonheur. Il en reste donc …. ? 50% ! Merci Tatie Michèle, vous avez gagné le droit de rejouer.

Agir pour son bonheur, parce qu’on le vaut bien !

Les 50 autres pour cent reposent sur la façon dont nous interprétons ce que nous vivons.
Si vous passez 3 jours à vous maudire pour une évaluation peu perspicace du niveau de votre réservoir d’essence, c’est mal parti.
En revanche, si vous décidez de profiter de cette panne d’essence pour apprécier la marche en rase campagne, humer l’air pur et écouter les petits oiseaux, il y a de fortes chances pour que le problème soit le même mais que vous le sentiez passer avec beaucoup plus de légèreté.

Prendre la vie du bon côté
Oh! Une coccinelle sur le chemin de campagne

Et ça mes enfants, c’est ce que Florence Servan Schreiber appelle nos supers pouvoirs.
Nous en sommes tous dotés.
Chacun ici qui est en train de lire ces quelques mots a un super talent!

Utiliser ses supers pouvoirs

Au lieu de passer du temps à nous comparer aux autres (non, on ne passe pas d’un 80 A à un 95 C simplement en se morfondant sur ces petites choses, note pour vous-même), on va se concentrer à découvrir, chérir et employer sans relâche nos supers qualités.

Pour les connaître ces supers qualités, vous pouvez demander autour de vous.
Ou si vous êtes timides, passer ce test sur : http://viame.org/ (conseillé par la prof de bonheur)
Seules les 5 premières qualités qui émergent de ce test sont à prendre en compte. Le reste, c’est ce que vous ne maîtrisez pas vraiment. Inutile de s’acharner à devenir persévérante si le moindre vol de mouche vous distrait.

Les 10 trucs pour rester positifs

Se préparer aux situations les plus pénibles, être prêt à accueillir le bus, ça passe surtout par la façon dont on va interpréter ce passage.
Florence Servan Schreiber conclut cette conférence avec un petit cadeau pour chacun. Enfin, 10 petits cadeaux!

  • Savourer plus l’instant présent. Si quelque chose est bien, beau, sent bon, a bon goût, vous fait rire, vous procure de la joie, kiffez-le vraiment, là, maintenant.
  • Cesser de vous comparer. Vous êtes unique. Personne d’autre n’est comme vous!
  • Baisser le rang de l’argent dans vos priorités.
  • Combiner le plaisir (instant furtif), l’engagement (le sentiment d’appartenance) et le sens
  • Exprimer nos besoins. Maria Montessori dit bien « nous ne sommes jamais aussi heureux que lorsque nous faisons ce que nous avons envie de faire »
  • Mettre plein d’Amour partout. Dans tout notre entourage. Proche ou simple voisin.
  • La gratitude. Normal pour l’auteure de « Trois kiffs par jour » de nous recommander de reconnaître les belles choses qui se passent dans nos vies, même les plus infimes.
  • Le sport ! Trois fois 30 minutes par semaine d’un truc un peu cardio…
  • Donner est toujours plus gratifiant que recevoir
  • Sourire ! Enclencher le geste, actionner tous les muscles d’un vrai sourire, c’est déjà mettre votre cerveau dans de bonnes prédispositions.

Aller plus loin vers le bonheur

Si vous voulez aller plus loin mais toujours en direction du bonheur, nous ne pouvons que vous conseiller de lire « 3 kiffs par jour » et « Power Patate » de Florence Servan Schreiber, et de sauter sur l’occasion si elle présente une conférence!

1 commentaire sur “Le cours de bonheur

  1. Coucou Christelle, il est super cet article, je prends enfin le temps de savourer tes écrits ! Merci de me faire revivre les moments heureux qu’on a passé ensemble… et je me souviens très bien de cette conférence sur le bonheur et comment on a été scotchée par la force de conviction de Florence Servan Schreiber … merci de nous rappeler les 10 consignes à mettre en œuvre pour déclencher le processus de bonheur … du coup je viens de me dire : il ne pleut pas ? Youpi je vais pouvoir aller courir 30 minutes … je n’aurai plus que les 9 autres consignes à m’occuper pour la journée 😉… je t’envoie par avions à vapeur toute ma gratitude 🙏 bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *